Olivier Moly photographer, dreamer, adventurer…

Archive for ‘January, 2013’

20130115_0092To see all of the pictures click on the picture above.

To follow my route follow this link.

I left the beautiful Manor Views saying goodbye to Joanna and Brent. The path leaded me to Hakarimata range a luxuriant forest. There I took the decision to make a detour by the Kauri Loop Track to see a big Kauri tree. As you can see on a picture it’s huge tree and this one is not the biggest. Some kilometres on well formed track and it became steep and arduous, but I enjoyed it being on a real track through a tough bush. The track ended by a thousand of stairs going down hill more difficult than going down hill on a real track, my knees are keeping memories of it. During a rest in Ngaruawahia township the weather changed dramatically, it got cold maybe I was really tired but I couldn’t feel my hands and I had to wear my gloves for the first time on my journey. Heading back on the road I met Fraser fixing a fence to keep lambs inside. He offered me to pitch my tent on his lawn and invited me to have a beer in his house. We spent the evening talking with Rachel his wife and their eldest young and full of energy daughter Matilda. I love New Zealand, people are lovely.

Je quitte le Manor Views à regret, un dernier moment pour apprécier la vue et la compagnie de Joanna et Brent puis je m’éclipse laissant derrière moi deux magnifiques personnes. Quelques kilomètres de route m’emmènent à l’entrée de la forêt Hakarimata, cette forêt est l’une des plus belle que j’ai eu l’occasion de visiter. Je prends un détour qui me mène à un ces arbres mythique de Nouvelle-Zélande, un Kauri. Celui-ci n’est pas bien gros, mais comme vous pouvez le voir sur la photo il est déjà impressionnant.Le sentier se transforme petit à petit en un vrai sentier Kiwi, ardu et raide. Le seul fait de retrouver un peu de difficulté après ces longues heures passées sur la route me donne une montée d’énergie et j’arrive rapidement à bout de cette forêt admirant une vue magnifique sur les terres environnantes. Après cette effort, je m’octroie un repos bien mérité dans le village de Ngaruawahia. Pendant que je sirote mon petit caramel thick shake assis sur une terrasse, le temps se dégrade d’un coup et un vent froid me force à me couvrir de la tête au pied, moi qui n’ai jamais eu à utiliser mes gants, me voilà en tenue de ski au beau milieu de gens vêtus de shorts et chemises. Je pense que mon dernier effort a puisé toute mes réserves d’énergie. Je continue, malgré la pluie marchant le long d’une route. En chemin je rencontre Fraser qui répare une clôture pour y mettre six agneaux. Il m’offre de planter ma tente dans un de ses prés et de le rejoindre pour me délecter d’une bonne bière bien fraiche. Chez lui je rencontre Rachel sa femme et Matilda un petit bout de chou plein d’énergie qui s’efforce de corriger mon anglais à chacune de mes erreurs.
Mon voyage est parsemé de magnifiques rencontres si ça continue je vais rester ici…

Leave a comment

20130114_0038To see all of the pictures click on the picture above.

To follow my route follow this link.

Thousands of mosquitoes all night long, the pressure went down during the night and all of them came out in one second, trapped in my tent for 8 hours. They were still there on the morning but less active which gave the time to pack my tent with all the mosquitoes inside…
The track kept following the river stop bank going by a bunch of stiles (stairs allowing you to go over a fence), it’s like running a 400 metres hurdles with a 25 kilos backpack and the hurdles are electrified. Great Fun!
In Huntly, I found a lodge, the Manor Views, to spend a night, charge my batteries gear and resupply. Joanna greet me so well and told me the history of this place which was an old maternity before Brent and her bought it and transform it in a beautiful lodge.

Les moustiques ont envahi la tente cette nuit, je pouvais les entendre voler et cogner contre le toit toute la nuit. Par chance, ils n’ont pas beaucoup d’énergie au petit matin et j’ai eu vite fait de sortir de la tente et la plier dans son sac avec tout mes copains vampire, un millier en moins ça va pas tuer la planète.
Le chemin continue en bord de rivière, passant par une bonne vingtaine d’échaliers (échelle permettant de franchir les clôtures), autant vous dire que c’est un peu comme courir un 400 mètres haies, avec en prime des clôtures électrifiés et mon sac de 25 kilos. Un réel plaisir!
J’arrive enfin à Huntly, petite ville qui a vécu du charbon des années durant, ma première impression est mitigée, les gens sont adorables mais l’atmosphère est très … industrielle. Je trouve un motel un peu à l’écart surplombant la ville, le Manor Views. Joanna m’accueillent à bras ouvert et me conte tout un tas de récit à propos de la ville et de leur motel. Le Manor Views est une ancienne maternité qui voyait naitre pas loin de 400 bébés par an intéressant pour une ville de cette envergure qui parait si vide.
La vue du Manor Views est magnifique et le bâtiment est somptueux Brent et Joanna ont passé sept ans à tout refaire.
Je suis heureux d’avoir découvert cet endroit je peux prendre le temps de me ravitailler et de charger les batteries de tout mes appareils.

Leave a comment

Hello people!

Do you know Frogs-In-NZ ?

Frogs-in-NZ is the leading online travel agency for French visitors to New-Zealand. Passionate about the country of the long white cloud, their knowledgeable team can organize your trip for an unforgettable experience! They will help me with logistics through my exciting journey.
But you certainly know that already if you had read my blog.

They way more for me, they really help me during my walk so far and they will help me to cross from the north island to the south island and from Picton to the start of the Queen Charlotte track, for these parts I have to take a ferry and a water taxi and it’s already booked  and offered by Frogs-in-NZ so I have nothing to worried about.
They are looking for me to have extra activities and accommodation on my way that is an awesome thing. Knowing that it’s really difficult for them to fit with my schedule as I don’t have any so I thank them a lot for their patience and their flexibility.I’m in contact with Sebastien (Director), Carole (Director) and Virginie (Marketing and Web Site Manager) and they are amazing people really present and helpful they are more acting as friends than as a simple sponsor.
Since the beginning, they never give up on the project and support me even in my worst moment.

So, have a look at their web site www.frogs-in-nz.com and if you plan to go to New Zealand and you want plan all of your travel or even if you backpacking they are plenty of advices and tricks and can find the best of New-Zealand that fit with your dreams.

Bonjour vous tous!

Je penses que vous connaissez tous Frogs-in-NZ maintenant?

Frogs-in-NZ est la référence des agences de voyages en Nouvelle-Zélande, l’amour qu’ils vouent au pays du long nuage blanc et leur expérience unique du pays vous permettront de préparer votre voyage et découvrir ces deux îles comme jamais vous n’auriez pu les apprécier. Son équipe m’aidera pour la partie logistique tout au long de mon aventure.
Mais ça vous le savez certainement déjà puisque vous lisez et relisez sans cesse mon blog!

Pour moi, ils ont été bien plus qu’un simple sponsor ou partenaire. Ils apportent toute leur énergie à mon voyage et tente tant bien que mal de m’aider à tout les niveaux. Pas facile de coller avec mon emploi du temps complètement instable et pourtant ils ne lâchent rien. Ils ont déjà réservé et offert deux allez en ferry pour me permettre de rejoindre dans un premier temps Picton sur l’île du sud puis le Queen Charlotte track. Et il ne s’arrête pas là, il recherche activement hébergements et activités extra-randonnée que je pourrais faire lors de quelques arrêt sur le chemin. je les remercie pour leur patience et leur disponibilité. Je suis en contact permanent avec Sébastien (Fondateur), Carole (Directrice Générale) et Virginie (Marketing et Web Site Manager), ils sont fabuleux et sont vraiment présent à tout moment. Depuis le début ils restent accrochés sur le projet et y croit dur comme fer ce qui me donne l’énergie de continuer.

Allez parcourir leur site web www.frogs-in-nz.com et n’hésitez pas à les contacter, ils se feront un plaisir de vous orienter et vous conseiller au sujet de la Nouvelle-Zélande et vous feront découvrir les coins de la Nouvelle-Zélande que même les Maoris ne connaissent pas … 😉

Leave a comment

20130113_0031To see all of the pictures click on the picture above.

To follow my route follow this link.

The last night on the Mangatawhiri River was really nice calm without sand flies and mosquitoes. I followed the river bank then walked along the SH1 which is the biggest highway leaving Auckland. It wasn’t real fun but the shoulder is large enough to feel safe. I arrived in Mercer, a little town on the border of the highway. There was a Mc Donald’s and as a real fan (Sorry for that) I couldn’t not stop there. Behind the window I noticed a silhouette that I know. Mike is here also, we had a lunch then he headed back on the track.
I caught him up again farther on the track and we walked together along the track leading us through hill and bush. The wasn’t easy, grass was chest high and make our progress really slow. I left Mike behind reaching again the SH1 and finally the stop bank of Waikato River. Thirsty and without water, I ended in Meremere Drag Raceway, a really busy place with a dragster race. On site I asked some people if I could get some water one them gave two fresh cans of sprite.
Back on the path, my feet started to be swollen, after finding some water in a empty house I found a spot on the river bank. Showering and laundry in the river which is the best I could do for my dirty and stinky person.

La nuit dernière a été très agréable, je n’ai eu aucun moustique ou “sand flies” (mouches minuscules qui arrivent par millier et vous sucent le sang, je devrais dire vous dévorent…). Je poursuis ma route le long de la rivière pour atteindre l’autoroute SH1, l’une des routes les plus fréquentée autour d’Auckland, autant vous dire que la vue n’est pas agréable mais il y’a suffisamment de place sur le bas coté pour me sentir en sécurité. J’atteins rapidement Mercer sorte d’aire de repos-village avec, pour mon plus grand bonheur, un Mc Donald’s (Tatata tam tam). En passant devant la vitrine, j’aperçois une silhouette familière, Mike. Nous papotons quelques minutes autour d’un déjeuner, puis il reprend la route. Fin près et le ventre bien remplis de … je reprend la route et rejoins Mike quelques centaines de mètres plus loin, nous nous retrouvons à nous frayer un chemin à travers collines et herbes hautes, tentant vainement de rester sur le sentier au balisage approximatif. Je laisse derrière moi Mike pour reprendre à nouveau cette bonne vieille SH1 et enfin la quitter pour marcher sur le bord de la rivière Waikato. À court d’eau et assoiffé, je m’arrête sur une piste de dragster et demande de l’eau à quelques personnes, mais malheureusement ils viennent d’épuiser les derniers stocks, un gars glisse deux canettes de sprite dans mon sac, sympa l’ami! Je quitte la course de voiture où le bruit est intenable. Je trouve de l’eau plus loin dans le jardin d’une maison dont les habitants sont absents et continue quelques kilomètres avant de m’arrêter pour planter ma tente sur le bord de la rivière. Là, je prend une bonne douche et lave mes affaires, je ne vous dis pas le bonheur.

Leave a comment

20130112_0037To see all of the pictures click on the picture above.

To follow my route follow this link.

This morning I woke up without any energy. The day before wasn’t difficult, but I think I lost some hope about the trail and the blog. It’s hard to carry all of my gear and it’s really heavy. I said goodbye to Mike with the promise to catch up with him for a beer in Invergargill at the end of my journey.
Forest again, the first part of the track is easy then became a real bush tramping. I love that, it’s going up and down, it’s not easy but the decor around me is sumptuous. I’m gaining again energy and hope and it’s good to on a real trail. I ended on a road that I followed for ages and reached a a little path along the Mangatawhiri River. After some kilometres my feet were swollen and forced me to stop. I did enough for today.

Ce matin je me sens sans énergie, je pense que je perd espoir à propos du blog et tout le matériel que cela m’impose de porter est vraiment lourd. Je dis au revoir à Mike, avec pour promesse de le rejoindre à la fin de mon aventure à Invergargill pour prendre une bière.
La forêt de nouveau, la première partie du chemin est assez facile, puis il devient plus difficile. Je me surprend à aimer ça, ça fait du bien d’être sur un vrai sentier. Il sinue entre liane et racines, le décor autour de moi est somptueux.
Je récupère au fur et à mesure cette énergie perdu ce n’était qu’un petit moment de faiblesse. J’atterris sur une route que je suis sur quelques kilomètres. Je tape à une porte pour demander de l’eau et une vieille dame m’ouvre et remplit ma gourde et me donne une bouteille gelée et m’invite à la mettre à côté de ma gourde pour la garder fraiche. Une magnifique idée qui me permet d’affronter la chaleur suffocante. Le sentier arrive sur le bord de la rivière Mangatawhiri. Mes pieds commencent à ne plus tenir la cadence et m’imposent de m’arrêter. J’ai parcouru suffisamment de distance aujourd’hui.

2 Comments

20130111_0011To see all of the pictures click on the picture above.

To follow my route follow this link.

I slept badly the last night, I took the decision not to pitch my tent, such a mistake, mosquitoes were vicious. I had to take the inner tent and slept inside. After a good powder caramel latte I kept going along the Wairoa River. The path is well formed but I got really sick of this forest where you can’t see anything even from the lookout, just trees, no scenery, no big landscape, I wish I was already on the South Island. On my way I had a huge surprise, Mike who I met before Keri Keri maybe three weeks ago is on the path. We took a lunch together and I headed back on the track. After going through forest and forest I ended on the Wairoa Reservoir one of the reservoir for Auckland. Running out of water I decided to fill my bottle at Mangatangi Campsite, the spot was really beautiful and I pitched my tent there. Later Mike arrived and we spent some time around a cup of tea with some other people.

Mais quelle idée d’avoir dormi sans planter ma tente! J’ai été attaqué par des moustiques toute la nuit, aussi bien que j’ai du me glisser sous la moustiquaire de la tente en pleine nuit, ce qui ne les à pas vraiment arrêté. Je me réveille ce matin avec les yeux mi clos de fatigue, pas facile de reprendre la route. Je me requinque avec un bon caramel latte en poudre et continue en longeant la rivière Wairoa. Le chemin est bien fait, mais je commence à être fatigué des forêt, où sont les grands espaces, les vues imprenables. Ici, que des arbres même les points de vue panoramique aménagé sont entourés d’arbres. Dans moments là, j’ai une seule chose en tête arrivé sur l’île du sud. Sur le chemin, quelle ne fut ma surprise quand au détour d’un sentier, je me retrouve derrière ce bon vieux Mike. C’est l’un des randonneurs que j’ai rencontré lors de ma première semaine. Nous prenons le déjeuner ensemble et je reprend la route sûr de le recroiser un peu plus tard. Après beaucoup d’arbres et de fougères je peux admirer l’un des réservoirs d’eau d’Auckland, lac artificiel qui ne vend pas vraiment du rêve et est interdit d’accès. Fatigué je m’arrête sur un camping non loin du réservoir de Mangatangi. Je suis rejoins quelques heures plus tard par Mike qui m’invite à prendre un thé en compagnie d’autres campeurs. Ça fait du bien de partager les coups dur…

Leave a comment

20130110_0026To see all of the pictures click on the picture above.

To follow my route follow this link.

Michele was awake before me, she made me a magic breakfast with scrambled eggs on toast, ham and tomatoes. It’s Chloe birthday today and Michele offered me to stay for the day but unfortunately I must catch up on my delay. It’s never easy to leave a place where you feel good, I said goodbye to everyone and left.
Nothing to tell today, after walking on a road a track leaded through a forest and again a long road going through Clevedon a beautiful town leaded me to Wairoa River where I pitched my tent close to a stream.

Michele est déjà réveillée, elle me prépare un “super chouette” petit déjeuner avec oeufs brouillés sur toast, jambon et tomates. Michele m’offre de rester un jour de plus pour fêter l’anniversaire de Chloé, mais je commence à avoir pas mal de retard et je ne peux que refuser à regret. Je leur dis au revoir et quitte cette ravissante famille, peut-être qu’en repassant sur Auckland je passerais dire bonjour. Il ne m’est pas arrivé grand chose aujourd’hui, j’ai traversé une forêt et fais beaucoup de route pour passer par un petit village charmant Clevedon. Arrivé sur la rivière, j’installe mon duvet sous un arbre pour dormir à la “sauvage”

1 Comment

20130109_0017To see all of the pictures click on the picture above.

To follow my route follow this link.

I woke up with pūkekos screeching (maybe singing), this swamp bird is beautiful, it’s blue and black with the top of its head and its beak red. The path goes on the shore for some kilometres going through beautiful birds sanctuaries. I left the shore to reach a tarred road leading me to Auckland International Airport. I arrived quickly at the airport, a big change, traffic jam, planes, everything goes so fast, the noise is unbearable. I kept going, avoiding as fast as possible these terrific noises. After crossing industrial zones, I finally walked into Totara park a splendid and green area. Tired, I took the decision to knock at a door, Michele opened it and host me as her child. She invited me to pitch my tent wherever I wanted. Later Jean-Luc Michele’s son and her came to me with a beautiful meal on a tray, I didn’t know what to say. We chatted for a moment around the table before going to bed.

Je me suis fait réveiller par le chant ou plutôt le cri strident des pūkekos. Le pūkeko est un oiseau natif de Nouvelle-Zélande au plumage bleu et noir, une partie de sa tête ainsi que son bec sont rouge vif et il a cette étrange manière d’avancer, toujours à la recherche de quelque chose. Le chemin me fait découvrir de magnifique endroit oû je peux admirer des milliers d’oiseaux. Mais le rêve s’arrête quand j’atteins l’aéroport international d’Auckland. Quel traumatisme, tout ce vacarme, j’y suis pourtant allé de nombreuses fois, cette fois c’est insupportable. Je ne m’attarde pas trop dans les environs et continue de marcher. Je passe par des zones industrielles puis atteint le parc Totara, magnifique jardin que je traverse le pas léger. Fatigué, je tape à une porte sur le chemin. Michele m’ouvre et m’invite à planter ma tente oû je le souhaite dans son jardin. Une fois tout installé, je la vois arriver avec Jean-Luc son fils, les bras chargé d’un plateau repas. Ils m’ont préparé un magnifique sandwich ainsi qu’un verre de lait avec des épices et des fruits frais. Je suis aux anges. Je les rejoins pour discuter autour d’un bon café avant de retrouver mes appartements pour un sommeil bien mérité.

Leave a comment

20130108_0049To see all of the pictures click on the picture above.

To follow my route follow this link.

I had five days of rest at Fat Cat Backpacker… I know I’m really lazy, but it was great to see my friends and chill out for some days. It was difficult to leave this morning. I succeeded to take the train to Britomart and hit the road after meeting my friend Martyn working at Yoobee.
The path was pleasant, going through beautiful parks and Auckland suburbs that I’ve never seen. On my way, I met a guy walking in the other way, I asked him if he was doing the Te Araroa. He answered me he couldn’t understand what I was saying with a french accent. Pierre is french, he is not walking along Te Araroa, he just arrived in New Zealand and decided to travel around the country walking and sleeping in his tent, no other kind of accommodation or hitch hiking allowed. This guy is crazier than me, I like that. We stayed on the path talking about ours journeys and we kept going on our way.
I found a spot to camp it’s a bird observatory, It’s not a really good protection against wind and rain but I will stay here for the night without pitching my tent. Will see… I hope the weather will be mild.

Cinq jours dans mon backpacker préféré ont été ressourçant. Vous me direz que je suis fainéant et c’est malheureusement vrai, mais j’ai pu me reposer et voir quelques un de mes amis et rencontrer des personnes vraiment charmante. Le départ n’est pas des plus simples et quitter cet endroit est quasiment impossible.
Je prend enfin le train pour Britomart, la gare centrale d’Auckland, pour retrouver la Te Araroa à l’endroit précis où je l’ai quitté. Je profite d’être à Britomart pour rendre visite à un de mes amis Martyn qui travaille chez Yoobee. Le chemin à travers Auckland est plus agréable que je ne le pensais. Je traverse de nombreux parc et peut admirer la Sky Tower au fur et à mesure que je m’éloigne d’Auckland.
Sur le chemin je rencontre un randonneur avec un sac énorme allant dans l’autre sens, je l’arrête pour lui demander si il fait la Te Araroa. Il me répond avec un accent français qu’il ne comprend pas ce que je lui dit. Pierre vient tout juste d’arriver en Nouvelle-Zélande et de quitter l’aéroport à pied. Il a pris la décision de parcourir le pays à pied sans prendre aucun moyen de transport et en n’utilisant pour unique logement sa tente. Ce gars est beaucoup plus fou que moi et son projet me laisse rêveur. Nous partageons nos aventures et reprenons nos chemins.
Plus loin, je trouve un abris pour observer les oiseaux, ce n’est une bonne protection mais ça fera l’affaire pour la nuit en espérant que la météo ne se dégrade pas…

Leave a comment

20130102_0295To see all of the pictures click on the picture above.

To follow my route follow this link.

I slept really well, and no dew get my sleeping bag wet which is a luck. This day will be the last one before Auckland. Auckland never seems so far away from me. I can already feel the hit, it’s going to be a really hot day. The main part of my walk is going along beaches full of vacationers. I feel a bit odd, walking on the shore, everyone crossing my way with this inquiring look on their face. But this oddness make me stronger and I keep my head up. The trail goes on coastal walkway on the cliff and on the shore forcing me to take stairs. The ocean is calm and its blue is so clear, I wish I could have time for a swim, but I know this walk is going to take me ages if I start to stop on the first beach for a swim, maybe later. I can admire along the walk Rangitoto Island, this volcano Island remind me some memories when I was staying in Auckland.
After a walk starting to seem endless, I finally arrived in Devonport on the North Head, admiring the Sky Tower. Auckland is there, not far away I can hear its busy streets and the smell of its beautiful latte. The ferry took me from Devonport to the CBD quay, I have now to head to the Fat Cat Backpacker, the place where I stayed for six months preparing my journey. I took a bus, the train are not working for a week, it’s not the fastest way but I enjoy some areas of Auckland that I have never seen before.
When I left the Fat Cat, this place was full of people who I know, full of friends. I thought maybe I would find some of them there, but no one is here anymore. It’s strange, this feeling, the place is the same, and I still feel at home but a lot of memories are coming out.
While I put away my backpack, such a nice surprise came over, Sandy and Leo my friends who I didn’t see for a while. Enjoying this moment is a pleasure and to celebrate we made a barbecue sharing our New Zealand adventures. I think I will stay some days here. Don’t be worried if you don’t have any news. i’m just enjoying this place I love.

Une nuit parfaite et un réveil plus que parfait, mon duvet n’étant pas mouillé par la rosée, je peux partir le coeur léger. C’est ma dernière journée avant d’atteindre Auckland et elle ne m’a jamais semblé aussi loin. Il est tôt, mais il fait déjà une chaleur étouffante, ces derniers kilomètres le long de la côte vont certainement me couter un bon coup de soleil.
Marcher sur ces plages en plein milieu de vacance d’été ne m’aide pas à me fondre dans le décor et je crois sentir les regards se tourner vers moi à chacun de mes pas. Non, je ne suis pas paranoïaque… A vrai dire, le fait de marcher devant tout ces gens me rend plus fort, difficile d’expliquer cette sensation, peut-être le fait d’être complètement hors contexte, comme arriver dans une partie à thème avec un déguisement hors thème, non là tu te sens stupide…
Ma route suit l’océan empruntant le chemin côtier, de nombreux escaliers devant moi.  L’océan est calme, d’un bleu clair et pur, je voudrais tellement me baigner, peut-être plus tard aurais-je le temps, il faut pour l’instant que je m’avance. L’île de Rangitoto veille sur moi, disparaissant et apparaissant au fil de ma route, elle est présente sur chacune de mes photos et me rappelle quelques uns de mes souvenirs à Auckland.
J’arrive à terme d’une longue et “infinissable” marche, Devonport, il ne me reste plus qu’à prendre le ferry et j’y suis, enfin.
Je touche le quai d’un pas hésitant, mais c’est bon j’y suis, je n’ai plus qu’à prendre un train et je rejoins ce bon vieux Fat Cat Backpacker. La chance n’est pas toujours avec moi apparemment, tout les trains sont arrêtés jusqu’au 6 Janvier. Je prends le bus, ce qui me vaut une attente d’une heure dans la rue. Je ne regrette pas vraiment de monter dans ce bus, je prends un chemin que je n’ai jamais pris et je peux admirer Auckland sous un angle différent.
Mon arrivée au Fat Cat est assez étrange, toutes les personnes que j’ai pu rencontrer pendant mes six mois à Auckland, ne sont plus là. C’est le voyage qui veut ça, mais quelle ne fut pas ma surprise quand deux silhouettes apparaissent au portail, Sandy et Léo. Un barbecue est prévu ce soir, une bonne soirée nous permettant de partager nos aventures Néo-Zélandaises. Je vais rester au Fat Cat pour quelques jours, le temps de profiter de cet endroit.

2 Comments