Olivier Moly photographer, dreamer, adventurer…

20121206_0004To see all of the pictures click on the picture above

Rain again, I take my time packing every single stuff and drinking my orange green tea with Manuka Honey.
I have 16 kilometres before Ahipara the next city and the end of the Ninety Mile Beach.
I prefer walking under the rain than the sun and wind, this is the perfect weather not too hot, not too cold. My progress is still slow and the landscape still the same: Tasman sea on my right, dunes on my left, fog on the front and behind me the print of each steps I’m doing.
I’m starting to see some houses, I think I’m getting close to my goal.
A bit tired I decide to sit on a dune, further behind me on the trail I see a silhouette getting closer and closer. Emily, a Swedish girl who I met in Fat Cat Eco Backpacker, the most beautiful and friendly place where I stayed for six months preparing my journey.
It’s been two times that we met up on the trail.
Finally my first hiking mate, we share some chats while heading to Ahipara.
I decide to spend one night in a backpacker, because all my devices are low on batteries.
We found out this beautiful old house totally renovated front of the bay running by Anna the “Endless Summer Lodge”. I feel so great there, I decide to stay one night more just to rest and enjoy my time.

Encore la pluie, je prends mon temps pour préparer mon sac et boire mon thé à l’orange avec un de Manuka honey… Oui Monsieur!
Il me reste 16 kilomètres avant d’arriver sur Ahipara la ville qui marque la fin de la Ninety Mile Beach. Le temps n’est pas très clément, mais je préfère marcher par ce temps que sous un soleil de plomb et un vent à décorner les boeufs. Je progresse très lentement, le paysage est toujours le même: la mer à ma droite, les dunes de sables à ma gauche, le brouillard face à moi et chacun de mes pas marqué sur le sable derrière moi.
Je commence à apercevoir quelques signes de civilisation, je me rapproche de mon but.
Quelques peu fatigué, je m’assois sur le sommet d’une dune. De là, j’appercois une silhouette se dessiner vaguement au loin et se rapprochant rapidemment. C’est Emily une suédoise que j’ai rencontré au Fat Cat Eco Backpacker, un endroit formidable et familial où j’ai passé les six derniers mois préparant ce projet.
Je peux enfin partager quelques mots avec un compagnon de route.
Arrivé sur Ahipara je décide de rester dans une auberge, pour charger tout mon matériel et prendre un peu de repos. Nous découvrons sur l’autre extrémité de la plage un endroit magnifique et paisible tenu par Anna une fille charmante et très discrète le “Endless Summer Lodge”. Je me sens tellement bien ici que je décide de rester une nuit de plus pour me reposer et profiter de la vie.

3 Responses to “Day 5 & 6 – Waingawhe Creek to Ahipara Endless Summer Lodge”

  1. Marlne Moly

    Ces dernieres photos me plaisent beaucoup, je les trouve trs apaisantes

    Maman

    Reply
  2. Manon Fabre

    Merci pour ton récit & tes photos, le plaisir que tu prends à effectuer ce périple transparaît dans chacune d’entre elles… je voyage un peu par procuration grâce à toi 🙂
    Bise d’une connaissance (reconnaissante)

    Reply

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS