20121222_0100To see all of the pictures click on the picture above.

To follow my route follow this link.

I wake up early, the light is beautiful. I’m walking, sun front of me, giving to my picture a radiant back light. I cross the way of a bunch of little pigs being afraid and running everywhere. First stop Whananaki, the town is empty, no one outside. Waiting for the shop opening, I enjoy this time to dry my tent, socks and shoes and doing some laundry.
After my tent has been dried, I left, taking the longest foot bridge in the south hemisphere (that what they say…) I take a splendid coastal walk, going along the sandy bay, the océan is raging, the waves are breaking on the rocks so roughly.
I’m done with the coastal walk, again sealed road, breaking my knees. The sun is getting hot, walking start to be a pain. I cross some houses, in one of them, people are partying before christmas, they laugh at me when passing by. My heavy backpack, maybe… or the fact that I’m dressed up like a post apocalyptic survivor, maybe… I hear a guy behind shouting at me, turning around, I star at this fellow running toward me dressed with Hawaiian towel and a beer in his hand. “It’s damn hot today, I think you need a drink!” i was speechless, the guy came home while I was holding my beer. “Thanks, you are awesome” I said.
The path is now leaving the shore and going up on a gumtrees and pine trees forest. On my way I meet a couple Lise and Dave, so kind they offer me to ask their friends in Ngunguru to help me crossing the estuary, I give them my number, will see.
I meet an other person, Tane Moana, this young Kauri some hundreds years is so huge, more than 3 metres diameters.
Blisters, they starting to hurt me, two, on the same foot…I reach Ngunguru with difficulties but I made it. I ask some people in a shop how to cross the estuary but they know nothing about it, there is no campground… My phone ring, Lise & Dave, they’re coming to pick me up and arranged with Hilton to drop me on the other edge with a boat tomorrow morning.
They drive me at their house, a beautiful house, with an amazing look out on the Whangaumu Bay. The sun is setting and Lise shows me every little secret places around.
They are amazing, more than giving me shower, laundry and a bed, they just open their arms and invite me to share beautiful conversations, cheese and wine without knowing me. As say Lise “That’s New-Zealand”…
Tomorrow we have to meet Hilton & Melva they are going to take me over the estuary , avoiding me 20 kilometres via bypass on sealed road.

Je me réveille tôt ce matin, la lumière est magnifique. Je marche, le soleil face à moi, le contre-jour modèle et texture le paysage, j’en profite donc pour faire quelques photos.
Je croise le chemin d’une flopée de petits cochons courant dans tout les sens effrayés par mes pas de géant. Je m’arrête à Whananaki, le village est vide. Le temps que l’épicerie ouvre, j’en profite pour faire sécher ma tente, mes chaussettes et mes chaussures et laver quelques affaires. Ma tente sèche, j’emprunte la plus longue passerelle piétonne dans l’hémisphère Sud, je ne suis pas sur que ce soit avéré mais bon…
Je suis, maintenant, un magnifique chemin longeant Sandy Bay, l’océan est déchainé, les vagues viennent se casser sur les rochers dans un vacarme assourdissant.
A nouveau de la route goudronnée, le soleil commence à taper et marcher commence à devenir sacrément difficile. Passant devant une maison pleine de monde, j’entend qu’ils rient à mon passage, peut être mon sac ou ma dégaine de Mad Max tout droit sorti d’un film Post-Apocalyptique. J’entend tout à coup quelqu’un qui m’appelle, je me retourne et voit ce gars en paréo Hawaïen courant une bière à la main. Il me l’offre en me disant qu’il fait trop chaud pour marcher et que j’ai besoin d’un rafraichissement. Je le remercie ne sachant pas vraiment quoi dire tellement je suis surpris.
Le chemin quitte le bord de mer se dirigeant vers une forêt d’eucalyptus et de pins. Je rencontre sur le chemin un couple Lise et Dave vraiment adorable, ils me proposent de m’aider à traverser l’estuaire de Ngunruru, je leur donne donc mon numéro et reprend mon chemin.
Sur le chemin je rencontre cette vieille personne, plus vieille que quiconque, Tane Moana il s’agit d’un Kauri, ces arbres qui peuvent atteindre 2000 ans, celui-ci ne fait que trois mètres de diamètres mais semble déjà immense.
J’atteint Ngunguru avec quelques difficultés, j’ai deux ampoules sur le même pied et c’est assez douloureux. Epuisé je me renseigne dans une épicerie pour savoir si il y a un moyen de traverser l’estuaire ou de planter ma tente pour la nuit, ils n’ont pas l’air au courant. Mon téléphone se met à sonner, c’est Lise and Dave, il m’offre de venir me chercher et de me loger pour la nuit dans leur maison.
Que ne fut pas ma surprise quand, j’ai découvert la maison planter sur une colline dominant Whangaumu Bay. La vue est extraordinaire. Lise en profite pour me montrer tout les coins secrets autour de la maison, le soleil couchant me rend dingue je cours partout sur la colline à la recherche de “la photo”.
Ce sont des personnes extraordinaires, nous passons notre soirée à discuter autour d’un verre de vin et du fromage, Dave a préparé un magnifique repas. J’ai rarement été accueilli comme ça. Comme dit Lise “ C’est ça la Nouvelle-Zélande”…
Ils ont même tout arrangé avec des amis aux parents de Lise pour me faire traverser l’estuaire, nous avons rendez-vous avec Hilton et Melva demain à 9 heure.